La journée de la loose

Y a des jours comme ça où on se dit qu’on aurait mieux fait de rester au lit. Et ce jour pour moi, c’était aujourd’hui.
La journée commençait pourtant bien avec une petite grace mat’ jusqu’à 10 heures. Réveil, douche, lecture de mes fils RSS, tout allait pour le mieux.
Mais la loose a commencé lorsque j’ai ouvert la porte de l’appart pour aller faire quelques courses.
En effet, le vieil ascenseur de l’immeuble était coincé 2 étages plus bas alors que l’on pouvait ouvrir la grille un étage plus haut. Une personne pas trop réveillée aurait pu faire une jolie chute.
Mais bon, la journée ne faisait que commencer. Devant aller récupérer le pantalon de mon nouveau costume, je me rends donc à la retoucherie où je l’avais déposé 2 semaines plus tôt pour faire les ourlets. Et là, c’est le drame, impossible de retrouver mon pantalon ! La couturière l’aurait échangé avec un autre par mégarde. Heureusement, son assurance me le remboursera mais malheureusement, j’ai jeté le ticket de caisse. Je rentre donc à l’appart’ assez énervé en me passant et repassant son excuse à 2 balles dans la tête : “En 10 ans de métier, ça ne m’est arrivé qu’une seule fois”.
Et à force de passer et repasser, je me suis mis au repassage. Pour me détendre un peu, je me suis mis la saison 2 des 4 440 en même temps que je magnais le fer. Fixant bien l’écran pour rien perdre aux dialogues sous-titrés, j’attrape le fer d’un main distraite… directement sur la plaque brûlante. 10 minutes plus tard sous l’eau (oui, j’ai mon brevet de secourisme ;-) ), j’avais 2 belles cloques sur les doigts.
Heureusement, je savais que j’allais rejoindre madame SamDProd aux Halles pour aller choisir une jolie robe. Je mets donc à jour mon iPod avec le dernier Qulture Reloaded (dont je suis de plus en plus fan) et vais prendre mon petit métro.
En espérant aller plus vite, je choisis de prendre le RER à Etoile plutôt que la ligne 1 (les parisiens comprendrons). Une station plus loin (La Défense), je me rends compte que je suis dans le mauvais sens.
Je sors du RER, monte les escaliers et là… les contrôleurs ! Je tends donc négligemment mon passe Navigo (zone 1 et 2) et l’agent RATP me dit : ‘Ah oui mais là Monsieur vous êtes en zone 3, je vais devoir vous verbaliser”. Je lui explique que je me suis trompé de sens que je viens de faire juste 1 station, elle ne veut rien savoir : “C’est 25 Euros tout de suite ou sinon vous pouvez demander la clémence du service par courrier”; Et bien se sera le courrier… et un coup de boule si j’avais pu.
J’arrive donc sans pantalon, brulé au 3ème degré et complètement racketté à mon rendez-vous ;-)
Mais lorsque je vois son sourire, toutes mes galères de la journée s’effacent instantanément.
De plus, Madame SamDProd a été très prévoyante puisqu’elle était venue au magasin (ETAM) la veille pour essayer et mettre de coté sa robe. Nous demandons donc à une vendeuse sa robe mais  lorsqu’elle, sa chef et la chef de sa chef eurent retourner 12 fois la réserve sans succès, je me suis dit que le cauchemar n’était pas terminé. Mais bon, ce n’est pas grave, il suffit de prendre une robe en rayon me diriez vous… et vous aurez raison. Sauf que là, nous sommes dans la journée de la loose, ne l’oubliez pas. Et comme dans toute bonne journée de loose qui se respecte, il n’y avait plus la bonne taille !
Complètement déprimés, nous avons donc fini un fond de bouteille sous le pont de l’Alma avec un vieux clochard fort sympathique qui nous parlait de Mercedes poursuivi par des extra-terrestres en punto blanche.
Non, je rigole, on est allé se faire un Quick puis un ciné pour se remettre de nos émotions. Heureusement Frank Dubosc et sa joyeuse bande d’amis campeurs nous ont bien détendu malgré les 52 degrés de la salle sans clim’. Une journée de loose, je vous disais.

 


Petit Lexique pour mieux comprendre votre service technique

1. Quand on vous dit : "Différentes approches ont été essayées"
il faut comprendre : "On essaye encore de deviner ce qui se passe"

2. Quand on vous dit : "On approche d'une solution"
il faut comprendre : "On s'est réunis pour prendre un café"

3. Quand on vous dit : "On prépare un rapport complet, selon une approche entièrement nouvelle"
il faut comprendre : "On vient juste d'engager trois punks sortis de l'école"

4. Quand on vous dit : "Ce sera une avancée technologique majeure!"
il faut comprendre : "ça fonctionne pas  mieux qu'avant, mais ça a une allure franchement hi-tech..."

5. Quand on vous dit : "On peut tenir pour assuré que le client sera satisfait"
il faut comprendre : "On est tellement en retard sur le planning, que le client acceptera n'importe quoi"

6. Quand on vous dit : "Les tests préliminaires n'ont pas été franchement concluants"
Il faut comprendre : "Cette saloperie a planté des qu'on l'a lancée"

7. Quand on vous dit : "Les tests ont été vraiment encourageants! "
il faut comprendre : "Incroyable ! ça a vraiment fonctionné !"

8.Quand on vous dit : " Il va falloir abandonner le concept en son entier"
il faut comprendre : "Le seul mec qui y comprenait quelque chose vient de démissionner"

9. Quand on vous dit : "C'est en cours..."
il faut comprendre : "On est tellement dans la merde que c'est sans espoir..."

10. Quand on vous dit : "Nous allons y jeter un coup d'oeil"
il faut comprendre : "Laissez tomber! On a déjà assez de problèmes comme ça"

11. Quand on vous dit : "Veuillez prendre note et initialiser les documents"
il faut comprendre : "Partageons les responsabilités à propos de ce merdier"

12. Quand on vous dit : "Faites-nous part de vos réflexions"
il faut comprendre : "On écoutera ce que vous avez à dire, tant que ca n'interfère pas avec ce qui est déjà fait, ou avec ce que nous allons faire"

13. Quand on vous dit : "Faites-nous part de votre interprétation"
il faut comprendre : "on a hâte d'entendre vos conneries"

14. Quand on vous dit : "Voyons-nous pour en discuter"
il faut comprendre : "passez à mon bureau :j'ai encore complètement foiré le truc"

15. Quand on vous dit : "C'est complètement nouveau!"
il faut comprendre : "Les pièces ne sont pas interchangeables avec l'ancien modèle"

16. Quand on vous dit : "Le résultat d'années de développement".
il faut comprendre : "On a réussi à en faire fonctionner un - finalement"

17. Quand on vous dit : "Ne nécessite aucune maintenance"
il faut comprendre : "en cas de panne c'est impossible à réparer"

18. Quand on vous dit : "Ne nécessite que peu de maintenance"
il faut comprendre : "Presque impossible à réparer"


La vie dans une agence de pub

Petite conversation entendu devant une salle de réunion. A lire à voix haute pour comprendre :

Julien : Helloooo !!! ça va ?
JM : Super ! Je sors de brainstorm...
Julien : ... Et t'as révolutionné le monde ?
JM : mmouaaisss...Y'avait un bon p'tit déj !
Julien : Au fait t'as des news de Bernard pour le concept créa ?
JM : Bernard ?
Julien : Oui, tu sais le grand, mince...avec la tronche qui fait peur !
JM : Haaaa.... Bernard Peur ?!?!!!

(Crise de fou rire mémorable de 10 minutes)


Une vidéo du support qualité chez Microsoft

Diapositive1

Je ne résiste pas à vous faire partager cette petite vidéo "décalée" sur la manière donc Microsoft gère les retours d'erreur automatisés à l'aide de WSYP.

A voir jusqu'à la fin, c'est quand même quand les boites ne se prennent pas trop au sérieux.

Pour voir la vidéo, cliquez sur l’image ci-contre ou sur ce lien puis sur “Watch the entire show”.

Via YLej on IT & Blogs


La blague du vendredi

On installe, sur une île déserte et merveilleuse mais perdue au milieu du Pacifique :
    Deux Italiens et une Italienne.
    Deux Français et une Française.
    Deux Allemands et une Allemande.
    Deux Grecs et une Grecque.
    Deux Anglais et une Anglaise.
    Deux Bulgares et une Bulgare.
    Deux Suédois et une Suédoise.
    Deux Irlandais et une Irlandaise.
    Deux Russes et une Russe.
    Deux Suisses et une Suissesse.

    Un mois plus tard sur cette merveilleuse île déserte. Voici ce qui s'est passé

    a) Un des Italiens a fait assassiner l'autre pour garder l'Italienne à lui seul.

    b) Les deux Français et la Française forment un très harmonieux
    ménage à trois.

    c) Les deux Allemands se partagent les faveurs de l'Allemande, en
    respectant très scrupuleusement l'alternance hebdomadaire.

    d) Les deux Grecs couchent ensemble et la Grecque fait la cuisine et
    le ménage.

    e) Les deux Anglais attendent désespérément que quelqu'un veuille
    bien avoir l'obligeance de leur présenter l'Anglaise.

    f) Les deux Bulgares, après avoir jeté un regard à la Bulgare et
    scrupuleusement observé l'horizon ont finalement décidé de tenter
    leur chance.......à la nage...

    g) Les deux Suédois spéculent toujours sur les vertus du suicide
    alors que la Suédoise use et abuse des bains de soleil pour mettre
    en valeur son corps

    h) Les Irlandais ont commencé par diviser l'île en Nord et Sud et
    ont installé une distillerie au centre. L'important pour eux, c'est
    que les Anglais n'en aient pas une goutte !!! Quand au sexe,
    considérant qu'après quelques litres de whisky coca, il règne une
    sorte de brouillard épais sur l'île, la question ne se pose même
pas.

    i) Le premier Russe a épousé la femme russe et a divorcé peu après.
    Il est le meilleur client de la distillerie irlandaise. Le second
    Russe s'est fait un peu d'argent en tuant un des deux Italiens et en
    négociant les visas de sortie des deux Bulgares. Avec cet argent, il
    a acquis 33,3 % des parts de la distillerie irlandaise, obtenu une
    licence de vente exclusive pour les Anglais et a engagé un Grec
    comme vendeur. Il emploie de plus les Allemands comme gardes du
    corps pour lui et sa fiancée russe en promettant à la Bulgare le
    poste de nurse pour son premier enfant. Enfin, il prend
    régulièrement des cours d'anglais avec la Suédoise.

    j) Les trois Suisses, quand à eux, ont sorti un nouveau catalogue
    printemps été.





Comment manger gratuitement chez Mac Do ?

024Rémi Gaillard habite Montpellier. Depuis octobre 1999, il nous fait bien rire avec ses impostures.
Voici une de mes préférés, il s'agit d'une technique pour commander au mac drive sans payer.

Avez vous déjà essayer ? Est ce que ça marche réellement ?


Blague du jour

Premier jour d'école dans une classe américaine. L'institutrice présente à la classe un nouvel élève : Sakiro Suzuki.

Puis les cours reprennent...

L'institutrice :

- Bon, voyons qui maîtrise l'histoire de la culture américaine ?

Qui a dit : DONNEZ MOI LA LIBERTE OU LA MORT ?

Pas un murmure dans la salle

Suzuki, lève la main :

- Patrick Henry, 1775, à Philadelphie.

- Très bien, Suzuki !

et qui a dit : L'ETAT EST LE PEUPLE, LE PEUPLE NE PEUT PAS SOMBRER ?

- Abraham Lincoln, 1863, à Washington, répond Suzuki

L'institutrice regarde les élèves et dit :

Honte à vous ! Suzuki est japonais et il connais l'histoire américaine mieux que vous !

On entend alors une petite voix au fond de la classe

- Allez tous vous faire f..., connards de japonais !

- QUI A DIT CA ??? S'insurge l'institutrice

Suzuki lève la main, et sans attendre, dit :

- Général Mc Arthur, 1942, au canal de Panama et Lee Lacocca, 1982, lors de l'assemblée générale de Général Motors.

Dans la classe plongée dans le silence, on entend un discret :

- Y'm'fait vomir

L'institutrice de hurler :

- Qui a dit ça !

Et Suzuki de répondre :

- Georges Bush Senior au premier Ministre Tanaka pendant un diner officiel à Tokyo en 1991.

Un des élèves se lève alors et crie :

- Pompe moi l'gland !

Et Suzuki, sans sourciller :

- Bill Clinton à Monica Lewinsky, 1997 dans la salle ovale de la Maison Blanche, à Washington.

Un autre élève lmui hurle alors :

- Suzuki, espèce de merde !

Et Suzuki :

- Valentino Rossi, lors du Grand Prix Moto en Afrique du Sud, en 2002...

La salle tombe alors littérallement dans l'hystérie, l'institutrice perd connaissance, la porte s'ouvre et le directeur de l'école apparaît :

- Merde ! J'ai encore jamais vu un bordel pareil !

Et Suzuki :

- Thierry Breton, en arrivant au ministère des Finances et de l'Economie français...