« mai 2008 | Accueil | juillet 2008 »

Popcorn + Téléphone portable : Explications

Vous avez sans doute vu cette vidéo où 4 téléphones portables faisaient exploser un maïs en popcorn:


A la vue de cette vidéo, vous vous dites surement avec raison : "Mais bon sang, si ça fait exploser ces graines, qu'est ce que ça doit faire dans mon cerveau ?".
Et encore vous avez de la chance car pour les possesseurs d'iPhone, c'est encore pire :


Mais sachez aussi que les bananes émettent aussi des ondes très dangereuses pour les gentilles graines:


Bref, vous l'aurez compris, faire du popcorn avec des portables est un gros fake puisqu'il s'agit d'une campagne de marketing viral pour cardosystem, société spécialisée dans les accessoires bluetooth pour portables.En effet, ces vidéo sont faites avec le logiciel After Effects d'Abobe. On place la vidéo de départ, l'image d'arrivée et entre les 2, on laisse le logiciel faire une interpolation de mouvement.

De plus comme le dit le consultant scientifique d'Europe1, Alain Cirou:"Un téléphone mobile à puissance maximale peut émettre une énergie de 0,25 Watts à 1 Watt. Or, pour reproduire l’effet d’un micro-ondes, il faut générer une puissance minimale de 700 Watts. On sait par ailleurs qu’un grain de maïs éclate et se transforme en popcorn lorsqu’il atteint la température de 180°C. A cette température, la pression est telle que l’eau contenue dans le grain de maïs fait exploser l’enveloppe dure et étanche du grain, ce qui en fait du popcorn. Fort heureusement, les ondes des téléphones portables sont aujourd’hui incapables de produire une telle chaleur !"


Origine de l’expression “se faire appeler Arthur”

Lire des blogs, ça peut parfois être instructif. Aujourd'hui, je vous fais découvrir l'excellent site culture-generale.fr où l'on y apprend entres autres l'origine de l'expersion “attention, tu vas te faire appeler Arthur”

En fait, l’expression, se faire appeler Arthur tirerait ses origines dans l’expression utilisée par les patrouilleurs de nuit Allemands lors de la seconde guerre mondiale. Durant l’occupation, le couvre-feu était établi à 20H (heure de nuit) pour ne pas que les lumières de la ville puisse être vues par l’aviation. Les allemands évitèrent ainsi plusieurs bombardements à cause du manque de visibilité des cibles à atteindre.

Pour rappeler à l’ordre les habitants n’ayant pas encore éteint leurs lumières à l’heure dite, les patrouilleurs allemands criaient les rues “Acht Uhr” pour “8 heures”. Cette expression aurait donc été reprise par les parents des bambins capricieux en imitant les patrouilleurs allemand avec un accent français.

On disait donc que les enfants qui faisaient des bétises se faisaient appeler Arthur mais mon fils ne comprendra surement pas cette origine parce qu’il s’appelle déjà Arthur