SamDProd chante Joe Dassin
Lorsque le logiciel Flash se lache

Grève à la SNCF : Petites réflexions du matin

Une grève coûte 20 millions par jour à la SNCF. A ce prix là, combien de nouvelles embauches, d’investissement ou d’augmentation de salaire les grévistes empêchent ils de faire ?
De plus, pourquoi bloquer les trains et prendre en otage les français qui veulent aller travailler alors qu’il serait tellement plus populaire et plus embêtant pour les patrons de la SNCF de faire des journées gratuites pour les usagers ? La réponse du syndicaliste invité hier soir chez Marc Olivier Fogiel dans “T’empêche tout le monde de dormir” a été que cette idée a déjà été faite mais que les grévistes ont perdu un procès pour refus de travail.

Il paraîtrait aussi que les français trouvent ces grévistes de la SNCF assez attachants car beaucoup de salariés ne peuvent plus faire grève. Ces cheminots réalisent donc ce que tout le monde aimerait bien pouvoir faire.
Pour ma part, je trouve ces pratiques d’un autre age et les revendications assez décalés avec la réalité. En effet, de nombreux postes de guichetiers ont été supprimés et ça en fait râler certains. D’un autre coté, de moins en moins de monde fait la queue 30 minutes debout dans le froid pour acheter son billet ou demander les horaires du Paris-Nice. Par contre, de nombreux emplois ont été créés pour gérer et administrer le site Voyages-sncf.com.

C’est comme si les opératrices qui reliaient à l’époque les fils pour mettre en connexion téléphonique 2 personnes faisaient grève contre l’arriver des boîtiers automatiques.
J’ai un peu l’impression que ces syndicalistes nous feraient vivre au moyen-age ;-)

En ce moment en France nous sommes dans un système où tout le monde y perd : les grévistes perdent un jour de salaire, la SNCF perd beaucoup d’argent et les usagers ne peuvent plus aller travailler. Pourquoi ne pourrions nous avoir un grand syndicalisme de masse comme dans les pays nordiques où la négociation et le concertation seraient la base d’une bonne relation salariés-patrons ? De plus, pourquoi vouloir opposer forcément ces 2 entités nécessaire à la bonne conduite d’une entreprise ?

 

Commentaires

jeand

Bien d'accord avec toi, mais je n'aime pas ton expression "grand syndicalisme de masses".
jeand

Nishisawa

Je crois savoir qu'avant une grève il y a obligation légale de déposer un préavis, pourquoi n'ouvre-t-on pas de négociations entre le dépôt du préavis et le début de la grève ? Qui s'oppose à l'ouverture de ces négociations ?
À chaque fois que les syndicats proposent une alternative à la grève de type "on rase gratis" (pas de contrôles des tickets annoncés, péages d'autoroutes ouverts etc...) des plaintes ont été déposées par les directions des sociétés concernées. La grève de blocage qui gêne l'usager est légale mais la grève d'ouverture est illégale. Il y a de quoi s'interroger sur la volonté du législateur en cette matière, on aurait voulu discréditer les grévistes on n'aurait pas trouver mieux, non ? "Jouer" de façon systématique sur la stigmatisation d'un groupe (ici les salariés de la SNCF) par un autre groupe (les usagers) permet à ceux qui tiennent les rênes de se dégager de toute responsabilité et de continuer en toute impunité... Et à chaque fois, on s'y laisse prendre.

chris38

Je suis complètement d'accord avec toi Sam !
Et encore, cette grêve n'est que la 1ère de cette année (2006-2007...). En effet, ils font en moyenne grêve 4 fois par an. Soit tous les 3 mois. Impressionant quand même ! D'ailleurs, à ce propos, pour répondre à Nishisawa, je dirais que ce sont les grêvistes qui se décrédibilisent tout seul, qui se tirent une balle dans le pied, en multipliant les actions de grêve, aux raisons plus miteuses les unes que les autres.

Perso, je n'ai absolument rien contre le droit de grêve. Mais il ne faut pas en abuser, et il faut faire grêve pour de bonnes raisons... Faire grêve en mettant en avant son droit de retrait parce que des bus et des chauffeurs se font attaquer : OK ! Plus que le travail, c'est la vie de personnes qui est en jeu.
Mais dans le cas de la SNCF, les 3/4 des grêves (et encore, je suis gentil) sont des grêves inutiles et sans intérêts. Ils ne font que demander le maintien de privilèges complètement absurdes. Mais en aucun cas leur emploi est menacé...

Au final, abuser du droit de grêve, tue le droit de grêve ! Franchement, qui les écoute aujourd'hui quand ils font grêve ?!
Mais le problème aussi, c'est qui écoute les autres corps de métier quand ils font grêve une fois tous les 10 ans...?

David

Le pire à mon avis est que les grèves sont "prévus" dans le budget de la sncf.
On cherche à nous culpabiliser quand on utilise la voiture; mais si on était CERTAIN de pouvoir aller travailler avec les transports en commun, ce serait deja plus simple. Pour un service dit publique, je trouve honteux d'en être privé aussi facilement et aussi souvent (sans compter les motifs de grèves). Je ne suis pas contre le droit de grève, ni de tout accepter, mais vu les temps qui court, il me semble plus raisonable de se contenter de ce qu'on a, surtout qu'à la sncf, je ne vois pas de quoi ils pourraient se plaindre, avec leurs salaires bourrés de primes en tout genre ( et si la prime d'absence de prime existe!). Bref je me calme et vais me coucher...

Grégory

Bin envois un mail à Ségolène, elle trouvera surement une réponse appropriée(non je rigole, si si).

Fabien.m

Et non mon petit Chris38, les primes d'absences n existent pas, il ne faut prendre pour argent toutes ces idioties qui véhiculent sur le net ou que Tf1 nous diffusent !!!
C'est qu en même malheureux que des gens qui utilisent internet, soient aussi naifs !
Le seul point qui soit vrai, c'est la retraite à 55 et à 50 ans pour les conducteurs, mais nous n avons absolument pas le même système que dans le privé !
Etant conducteur je ne passe pas tous les noëls avec mes enfants et je ne suis pas payé double le dimanche...
Le jour où nous passerons à 60 et 65 ans pour la retraite, c'est le privé qui travaillera à Noël et le dimanche....pour le même salaire !
Plutôt que de regarder en haut, il faut savoir regarder en bas...à bon entendeur, salut !
Sans rancune...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.