« mars 2005 | Accueil | mai 2005 »

Cdiscount c fini !

Pour tout ceux qui ont été tenu en haleine par la saga Cdiscount sur mon blog, bonne nouvelle aujourd'hui au courrier.... j'ai reçu mon chèque de remboursement !
Après presque 2 mois d'attente, Cdiscount m'a enfin remboursé ma commande. On ne m'y reprendra plus à annuler une commande sur Internet.
Si j'avais un conseil à vous donner, avant d'acheter, soyez vraiment sûrs de bien vouloir le produit ;-)

Je ne sais pas quel impact a eu mon blog sur le processus de remboursement car mon pote Christophe n'a toujours pas été remboursé. Voici donc la bannière de soutien que je lui dédie :
Chris_cd















Bon, mais avec toutes ces conneries ça ne me donne toujours pas de télé, qui était à la base mon achat sur cdiscount. Je pense m'orienter vers une télé à écran plat. Qu'en pensez vous ? Est ce que c'est au point ? Est ce qu'on voit quand même de coté ?


Joseph Ratzinger élu pape

Voici une petite bio du nouveau Pape trouvé sur le site de France 2.
Moi qui aurait bien voulu un Pape réformateur, Benoit XVI est tout le contraire, lisez plutôt :

Doyen du collège des cardinaux  électeurs et donné favori pour la succession de Jean Paul II, l'Allemand Joseph  Ratzinger , 78 ans samedi, est le chef de file des conservateurs et le gardien  intransigeant du dogme contre les dérives d'une l'Eglise devenue, selon lui, une  "barque qui prend l'eau".

Brillant et fin théologien, il dirigeait avant la mort de Jean Paul II la  puissante congrégation pour la doctrine de la foi, l'héritière de la sainte  inquisition tristement célèbre pour ses bûchers et ses autodafés de la fin du  Moyen-Age.

Ses partisans l'ont d'ailleurs fièrement surnommé "le grand inquisiteur" et  saluent son action pour "réduire au silence les théologiens dissidents" et  "écraser les hérésies".

Sa candidature est montée en puissance pendant les réunions préparatoires au  conclave et il pourrait compter sur une quarantaine de suffrages à l'ouverture  du conclave lundi. Mais il a également mobilisé une forte opposition décidée à  le contrer.

Chargé cette année par Jean Paul II de rédiger les textes de méditation du  chemin de croix pour la semaine sainte, il a livré un véritable réquisitoire  dans lequel il a fustigé "les souillures", "l'orgueil" et "l'autosuffisance" au  sein de l'Eglise.

"Souvent, Seigneur, ton Eglise nous semble une barque prête à couler, une  barque qui prend l'eau de toutes parts", a-t-il déploré.

Le ton n'a pas surpris de la part de ce prince de l'Eglise intransigeant.  Mais sa dureté, sa nationalité et une santé fragile sont des handicaps sur le  chemin du trône de Saint Pierre, estiment de nombreux vaticanistes. Il est en  revanche un "faiseur de pape" incontestable.

Né le 16 avril 1927 à Marktl am Inn, dans le diocèse de Passau, en Bavière,  Joseph Ratzinger  a été ordonné prêtre le 29 juin 1951, fait archevêque de Munich  en mars 1977 et cardinal quatre mois plus tard, le 27 juin 1977, par le pape  Paul VI. Il est l'un des trois cardinaux électeurs à ne pas devoir sa pourpre à  Jean Paul II.

Le cardinal Ratzinger  est détesté de nombreux catholiques progressistes. De  1981 à aujourd'hui, ses interdits ne se comptent plus: non à l'ordination des  femmes, non au mariage des prêtres, non à l'homosexualité, non au communisme,  non à la Turquie dans l'Europe.

Ses prises de position sont tranchantes, comme son regard bleu métal et son  sourire pincé. Elles ont souvent menacé de provoquer des crises politiques. En  2004, il s'est ainsi opposé à l'intégration de la Turquie musulmane dans l'Union  européenne, la qualifiant "d'énorme erreur" et de "décision contre l'histoire".

Face à une Eglise en crise, il préconise le repli et le rapprochement avec  les mouvements catholiques les plus radicaux, voire "fondamentalistes".

"Plus une religion s'assimile au monde, et plus elle devient superflue",  a-t-il affirmé en octobre 2004 dans un entretien à l'hebdomadaire italien  Panorama.

"En revanche, les nouveaux mouvements chrétiens, comme les évangélistes, les  charismatiques ou les églises libres en Allemagne sont en plein essor parce  qu'ils défendent bec et ongles les grandes valeurs morales contre l'évolution  des mentalités", a-t-il souligné.

"Ces groupes étaient considérés il y a peu par l'Eglise comme  fondamentalistes et étaient jusqu'à peu des adversaires acharnés de l'Eglise  catholique, mais ils commencent à se rapprocher, car ils ont réalisé que seule  l'Eglise défend les valeurs morales et nous acceptons avec joie ce  rapprochement", a-t-il conclu.


Blague du jour

Premier jour d'école dans une classe américaine. L'institutrice présente à la classe un nouvel élève : Sakiro Suzuki.

Puis les cours reprennent...

L'institutrice :

- Bon, voyons qui maîtrise l'histoire de la culture américaine ?

Qui a dit : DONNEZ MOI LA LIBERTE OU LA MORT ?

Pas un murmure dans la salle

Suzuki, lève la main :

- Patrick Henry, 1775, à Philadelphie.

- Très bien, Suzuki !

et qui a dit : L'ETAT EST LE PEUPLE, LE PEUPLE NE PEUT PAS SOMBRER ?

- Abraham Lincoln, 1863, à Washington, répond Suzuki

L'institutrice regarde les élèves et dit :

Honte à vous ! Suzuki est japonais et il connais l'histoire américaine mieux que vous !

On entend alors une petite voix au fond de la classe

- Allez tous vous faire f..., connards de japonais !

- QUI A DIT CA ??? S'insurge l'institutrice

Suzuki lève la main, et sans attendre, dit :

- Général Mc Arthur, 1942, au canal de Panama et Lee Lacocca, 1982, lors de l'assemblée générale de Général Motors.

Dans la classe plongée dans le silence, on entend un discret :

- Y'm'fait vomir

L'institutrice de hurler :

- Qui a dit ça !

Et Suzuki de répondre :

- Georges Bush Senior au premier Ministre Tanaka pendant un diner officiel à Tokyo en 1991.

Un des élèves se lève alors et crie :

- Pompe moi l'gland !

Et Suzuki, sans sourciller :

- Bill Clinton à Monica Lewinsky, 1997 dans la salle ovale de la Maison Blanche, à Washington.

Un autre élève lmui hurle alors :

- Suzuki, espèce de merde !

Et Suzuki :

- Valentino Rossi, lors du Grand Prix Moto en Afrique du Sud, en 2002...

La salle tombe alors littérallement dans l'hystérie, l'institutrice perd connaissance, la porte s'ouvre et le directeur de l'école apparaît :

- Merde ! J'ai encore jamais vu un bordel pareil !

Et Suzuki :

- Thierry Breton, en arrivant au ministère des Finances et de l'Economie français...


Fin de la saga CDiscount

Bonne surprise ce matin en lisant mes emails. En effet, j'ai reçu un email de CDiscount m'annonçant qu'ils allaient procéder à mon remboursement.
Comme vous avez pu le lire sur mon blog, je leur avais donné jusqu'au 15 avril pour me rembourser.
Je ne sais pas si c'est mon emails d'hier ou mon blog qui les a fait se bouger, mais ils m'ont écrit ce matin à 8h41.

Pour être exact, j'ai reçu 3 emails :
- le premier m'annonçait que j'allais être remboursé
- le deuxième m'annonçait que le remboursement allait se faire par chèque sous 15 jours
- le troisième m'annonçait que mon dossier était maintenant clos.

C'est une bonne technique car le premier email apporte la joie et le fait d'attendre encore 15 jours mon remboursement n'est annoncé que dans le 2ème email. C'est vraiment des malins.
Enfin, le remboursement se faisant par chèque sous 15 jours, je vais surement attendre 3 semaines avant que cet argent soit effectivement bien sur mon compte, soit 3 semaines où mon argent va encore fructifier pour le compte de CDiscount !!

Je me demande si je ne vais pas retourner faire mes achats à Darty ou à la FNAC.
Vous en pensez quoi ?